«Une baignoire dans le désert» de Jadd Hilal

June 10, 2020

 

Editions : Elyzad

Sortie : 2020

Pages : 100

Pays : France, Liban, Palestine

 

 

 

 

 

 

 

Résumé : « Lorsque la guerre fait irruption dans son village, le quotidien d'Adel bascule.
Parents divorcés, amis absents, il lui reste heureusement ses deux insectes imaginaires qui lui tiennent lieu de compagnons. Amené à prendre très vite des décisions qui le dépassent, Adel se retrouve dans un camp au milieu du désert où les combattants, ces grandes personnes, ont l'air d'enfants perdus et où le cheikh le force à agir en adulte. L'occasion pour Adel de s'interroger sur le regard que l'on porte sur lui, et de se forger, seul, sa propre identité...»

Extrait lu par l’auteur :  https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=DcYg8lI1rkM&feature=emb_logo

 

 

 

 

 

 

Avis :

Un petit mot, pour commencer sur la maison d’édition Elyzad (http://elyzad.com) : fondée à Tunis en 2005, leurs auteurs ont reçu plusieurs prix littéraire (notamment Jadd Hilal pour « Des ailes au loin »). J’ai déjà eu l’occasion de lire « Le livre du camp d’Aguila » par Kamal Ben Hameda qui est absolument bouleversant…un poème de 80 pages au cœur des camps de concentration et une plongée dans l’horreur vécue par le poète et résistant Al-Mnefi en Libye. Accrochez-vous pendant la lecture mais les vers sont si beaux qu’on ne le lâche pas facilement et il est impossible d'oublier ce texte.

 

« Une baignoire dans le désert » se lit presque comme un conte. J’ai beaucoup pensé à « La plus précieuse des marchandises » de Grumberg pendant ma lecture car j’y ai retrouvé cette même sensation de puissance dans l’écriture.

 

Pendant cent pages, nous allons donc suivre Adel, un jeune garçon qui voit sa vie basculer le soir où son village est attaqué. Durant son périple, il va croiser plusieurs personnages dont un cheikh que j’ai trouvé très attachant. Darwin et Tardigrade, ses deux meilleurs amis seront là pour épauler Adel et lui apprendre à grandir.
Difficile d’en parler sans tout dévoiler, mais "Une baignoire dans le désert" ne laisse pas indifférent. Il est court ce roman et pourtant je n’ai pas une seule seconde songé au nombre de pages tant le rythme nous embarque. Je l’ai commencé en marchant dans la rue et n’ai pu le rouvrir avant plusieurs heures…et bien le jeune Adel a trotté dans ma tête tout l’après-midi jusqu’à ce que je puisse me poser pour continuer ma lecture.

C'est beau, touchant et poétique.

 

Si vous cherchez des textes courts et puissants, les éditions Elyzad savent y faire !
 

 

 

 

 

Conseil de lecture :  

À commencer un matin si vous aimez que les personnages vous poursuivent toute la journée. Vous allez adorer vous installer dans votre fauteuil/baignoire le soir avec un grand café pour replonger dans l’écriture de Jadd Hilal. Grignotage conseillé : des sablés à la cannelle.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now