«Le discours» de Fabrice Caro

February 5, 2019

Editions : Gallimard

Sortie : 2018

Pages : 208

Pays : France

 

 

 

 

 

Résumé : 

««Tu sais, ça ferait très plaisir à ta sœur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie.» C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex. Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques.»

 

Extrait : 

Sur le site de Gallimard : https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F439586.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdf

 

 

 

 

 

 

Avis :

 

Fabrice Caro est plus connu sous le pseudo’ «Fabcaro», pour ses bandes dessinées à l’humour cynique et son esprit hilarant. Dans ce roman on a donc une bonne dose de tout ce que l’on connait déjà de l’auteur, les dessins en moins. Et je dois dire que cela m’a manqué, parce qu’on ne peut pas s’empêcher d’imaginer les scènes et que l’écriture est très visuelle. Si «Le discours» avait été une BD j’aurais probablement ris aux éclats, en roman j’ai malheureusement trouvé quelques longueurs et répétitions. Pourtant les détails sont très drôles (mention spéciale au porte serviette et aux mots de l’arbre à souhait) et cette lecture est une bonne détente après les fêtes de Noël en famille. 

Néanmoins si vous n’avez jamais lu de Fabcaro je vous conseille vivement les BD, l’humour est noir, ironique, absurde est parfois si proche de nos pensées ! 

Dans «Le discours» on retrouve des personnages clés des repas en famille : la soeur un peu pénible, le beau-frère «monsieur parfait» insupportable, la mère qui plane, le père en bout de table, le gratin dauphinois plat attitré des repas de famille quelque soit le jour et l’heure, le téléphone portable...véritable personnage à part entière puisque tout ce roman débute avec l’envoi d’un sms qui rythmera tout le monologue intérieur d’Adrien. 

 

 

Conseil de lecture : 

À lire la veille d’un gros repas en famille. Au moins si les conversations tournent au jus de boudin vous aurez de quoi penser et trouver des similitudes entres les personnages et vos proches. Boisson conseillée : Un peu de jus de raisin en grignotant des cacahuètes.

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now